Questions

Recherche :

Question 14.11.17 | Age : 14 | Ville : geneve | Pays : | Sexe :

j'ai fais des bêtises en envoyant des photos a une personne, elle a screen et maintenant elle les a dans tous Geneve. Est-ce que je devrais avertir mes parents ou un adultes? ou juste y garder pour moi?

Réponse

 

Bonjour,

Les parents ou un adulte de confiance peuvent effectivement être une ressource pour t’aider à trouver des solutions. Cela peut arriver de commettre une imprudence et de se sentir ensuite démuni car la situation a pris une tournure que tu n’avais pas prévue. Tu ne dois pas rester seule face à cela et en parler à tes parents ou un adulte me parait donc être une bonne idée. Je t’encourage vivement à le faire.

Lorsqu’on envoie des photos, on n’a plus de contrôle sur leur devenir. Il est donc important de bien réfléchir à ce que l’on envoie et à qui. Il serait bien que tu prennes un temps pour te demander qu’est ce qui t’a amené à faire cette bêtise et à comment tu pourrais t’en protéger pour une prochaine fois.

Bien à toi,


Question 18.10.17 | Age : 16 | Ville : Genève | Pays : | Sexe :

Bonjour je ne sais pas vraiment par où commencer et j’espère être claire et compressible. Quand j’avais environ 12 ans un de mes collègues de classe me touchait alors que je n’étais pas d’accord pendant environs une année je n’en ai jamais vraiment beaucoup parler à par a une amie ou à mon ex petit ami car pour moi c’est inconcevable d’en parler à un membre de ma famille. Pour moi je ne sais pas vraiment si je considère ça comme un acte grave ou pas j’avoue que j’ai beaucoup de mal à en parler et quand j’en parle je le raconte comme si c’était arriver à quelqu un d’autres je ne donne pas de détail je raconte en très gros à cette époque je me mutilais à cause de ça et j’ai continuer plus tard maintenant je m’en passe. Dans ma relation avec mon ex petit ami je pouvais ressentir un blocage qui est encors présent aujourd’hui. À mon entrée au cycle donc après mes 12 ans je devais avoir environs 13 ans j’ai rencontrer mon ex petit ami avec qui j’étais bien et je me suis confier à lui sur le sujet mais je faisais presque toujours des mini crise d’angoisse quand il me touchait à de nouveaux endroit je stressais et d’un coup je respirais super vite et ma tête tournais on devait s’arrêter quelques Minutes pour que je reprenne mes esprit il était très compressif il avait déjà de l’expérience et il me rassurait souvent au fil du temps les crises se sont arrêter. On est rester un an ensemble j’ai fais ma première fois avec lui mais notre rupture n’a rien à voir avec ça. Pendant environ 2 ans ont se re voyaient des fois on re faisait l’amour, il me promettait des choses et je le croyais parce que je tenais à lui on s’est remis deux fois ensemble pour de vrai mais sa ne marchait pas. J’étais la première fille qu’il avait vraiment aimer et moi c’était le premier pour tout et il me faisait des sales coups car souvent c’était juste pour faire l’amour et moi je l’aimais encore ce qui n’est plus le cas aujourd’hui mais si j’avais le moindre problèmes il était là et des fois mes crises revenait quand il me touchait après un moment sans avoir rien fais. On peut dire que à cause de lui j’ai encore un peu plus de mal à faire confiance. Au jour d’aujourd’hui on ne se s’adresse plus la parole on s’est vu la dernière fois cette été et c’était une erreurs ont s’est quitter en mauvais termes et ça fait quelques mois que je ne pense plus à lui et que je l’oublie, j’ai envie de rencontrer de nouveau garçon mais j’ai énormément de mal à faire confiance et j’ai peur d’avoir un encore plus gros blocage par rapport au sexe dans mes prochaines relations. Le message est un peu long désolé

Réponse

 

Bonjour,

En lisant ton message je vois que tu te poses de bonnes questions : est-ce que ce que j’ai vécu est grave ? Est-ce que cela peut avoir une influence sur mes prochaines relations ? Ces questions sont pertinentes et importantes. Effectivement, tu n’as pas à subir des choses de quelque nature que ce soit alors que tu n’en as pas envie.  

Je comprends que ce soit difficile d’en parler à ta famille, on peut ressentir de la gêne, de la honte ou on peut éviter d’en parler en espérant ne plus y penser et faire comme si ca n’avait pas existé. Beaucoup de raisons peuvent nous pousser à garder ce secret. Cependant, les émotions que l’on garde pour soi et qu’on évite de formuler en pensant les annuler, trouvent une façon de s’exprimer qui n’est pas forcément bonne pour nous-même. Bien sûr, elles peuvent avoir un impact sur nos relations aux autres par exemple. Il est donc important de pouvoir en parler à une personne adulte de confiance.  

Je te félicite d’avoir fait le premier pas en en parlant sur ce message. Je t’encourage vivement à continuer sur cette voie. Tu mets en lien ce que tu as subi et certaines de tes difficultés actuelles. En parler te permettrait de clarifier comment tu te situes dans la relation à l’autre et comment et quand donner ta confiance. Pour continuer ta démarche démarrée sur ce site, je te propose de rencontrer une psychologue pour un ou deux entretiens afin de t’aider à faire le point. Notre service est totalement gratuit et confidentiel, je t’encourage à le contacter soit par téléphone ou par le site, je pense que cela pourrait vraiment t’être utile.

Bien à toi,


Mal-être 03.10.17 | Age : 17 | Ville : Jakarta | Pays : | Sexe :

Je sens vraiment et je suis sure que j'ai la dépression. Je viens de demenager, enfin retourner a mon pays. Je pesne que s'allait, mais non, je peux toujours pas arreter de pleurer parce que j'ai quitté Genève et mes amis que j'aimais tant. Depuis qu'on a demenagé ici, ma mère est devenue hyper stricte! Elle m'interdit de sortir avec mes potes, etc. Le pire, c'est qu'à chaqe fois elle se prends contre moi, Genre, c'est toujours ma faute. En plus, vu que je suis grosse, elle me déteste vraiment. Elle m'avait même dit que ça servait à quoi que je vis toujours? Just psq je suis grosse, elle me dit que je la fou la honte. Après quelque recherche, je pense vraiment que je subis la dépression maintenant, toutes les caractérisques, bah ils sont tous là, présent. En plus, j'arrete pas de me couper pendant qq jours ci. J'avais demander si je pouvais aller voir un psy. Ma mere m'a interdit, psq pour elle je suis pas encore folle. Mon pere est d'accord mais il est vraiment occupee. Ici, les psy sont vraiment cher, donc je peux pas me payer tt seule. Svp aider moi, je sens que ça deviens de plus en plus pire. J'ai l'impréssion que je commence à devenir folle...j'ai peur.

Réponse

Bonjour,

En lisant ton message, je vois que tu sembles sûre de souffrir de dépression. C’est un diagnostic difficile à poser, il existe plusieurs types de mal être qui peuvent faire penser à une dépression.  Il est certain  que tu traverses une période pénible avec de gros changements. Tu as eu la bonne réaction en demandant à tes parents un soutien psychologique qui pourra t’aider et te soutenir dans cette période complexe.

Il n’est malheureusement pas possible pour nous de te proposer un suivi par internet car nous pensons qu’une relation thérapeutique directe sera plus bénéfique pour toi. Nous te soutenons dans ta démarche de demande d’aide et nous t’encourageons à retourner auprès de ton père qui semble être prêt à te suivre dans ce sens. Cela vaut la peine d’insister auprès de lui car il doit t’aider à expliquer à ta maman que tu n’es pas folle, mais que tu vis une période de bouleversement pour laquelle le soutien d’un psychologue pourrait t’aider. De plus, tu as pris l’initiative de demander de l’aide activement et cela est très positif car tu cherches des solutions et je t’en félicite.

Bon courage et bien à toi,


Je suis témoin d'une scène de violence d'un parent envers ses enfants 12.09.17 | Age : 28 | Ville : geneve | Pays : | Sexe :

Bonjour, Je marchais par hasard dans une rue, ou le père de 3 enfants (entre +/- 5 à 10 ans) hurlait à ses enfants leur faisait mal, les prennait de manière très rude et intimide. Je me suis approché étant 'prête' de intervenir, mais il est vite parti en voiture. Beaucoup de gens se tournraient pour observer. J'ai gardé le numéro de la plaque de voiture, mais je ne sais pas quoi faire. Pour moi, c'est un mirroir de ce qui ce passe encore pire à la maison... Merci pour votre réponse, et de me donner un avis, comment je pourrais réagir la prochaine fois dans une situation semblable. Cordialemen

Réponse

Bonjour,

Je comprends qu’une telle situation ait pu vous choquer. Si une situation similaire venait à se représenter, vous pouvez intervenir auprès du père tranquillement afin de l’aider à se calmer et en évitant d’envenimer la situation. Veillez à ne pas intervenir seule  afin de vous protéger vous-même. Il est important encore une fois d’intervenir de façon calme et posée, il ne sert à rien d’être brusque, ca ne ferait que renforcer l’énervement envers vous et peut-être même envers les enfants.

Concernant la situation que vous décrivez, à l’heure actuelle nous ne pouvons que vous conseiller de signaler cette situation au service de protection des mineurs (+41 22 546 10 00) à l’aide du numéro de plaque que vous avez relevé, si celle- ci est genevoise. Le SPMI prendra en compte votre signalement, et évaluera la nécessité ou non d’intervenir.

SOS-Enfants est un service privé et ne peut intervenir dans cette situation.

 

Bien à vous.


J'ai peur que mon mari ait des gestes brusques envers les enfants 30.08.17 | Ville : Genève | Pays : | Sexe :

Je suis la mère de deux enfant dont un de bientôt 3ans. Mon mari élève souvant la voix contre eux d une manière très agressive. Mon instint m'a toujours pousser à ne pas laisser trop longtemps les enfants avec lui. Pourtant hormis les cris je n avais rien vu de suspect. Puis un jour mon mari à gronder le petit de presque 3 ans en lui serrant le bras assez fort pour que ce dernier dise qu il avait mal. Je suis resté derrière mon mari puis j ai expliqué à mon fils que son père ne voulait pas faire cela. J en ai parlé avec mon mari qui m'a expliqué qu'il n avait pas fait exprès. Et puis il y a eu cette journée...mon fils (après une journée avec mon mari) dit que son père lui a fait mal au bras et qu'il l a pris par le coup qu il n avait pas peur mais qu il etait tout seul (il n a même pas 3ans ! Je sais qu'il ne ment pas) Je veux protéger mes enfants. Que dois-je faire? J ai peur qu en parlant à mon mari il s en prenne aux enfants quand je suis au travail. Il m a souvent mal parlé et quand je lui demande de changer de ton il dit que c est moi qui interprête mal. J ai peur que mon mari fasse quelque chose aux enfants malgré qu'il les aime. Que dois-je faire? Comment mettre mes enfants en sécurité? merci pour votre aide

Réponse

Bonjour,

En vous lisant, j’ai l’impression que vous ne vous sentez pas tranquille de laisser vos enfants à votre mari. Vous écrivez que votre instinct vous a poussé à ne pas laisser votre mari trop longtemps avec vos enfants.

Il est possible que votre mari ait des gestes brusques vis-à-vis de vos enfants sans qu’il s’en rende compte. Il a peut-être besoin d’apprendre à adapter sa gestuelle  à un enfant de 3 ans. Ce que je vous conseillerai serait de parler avec lui de vos craintes quand vous laisser vos enfants avec lui, et de comment lui pourrait vous rassurer. Je vous conseille de partir de ce que vous avez observé de son comportement et de ce qui vous dérange dans sa manière de faire.

Si vous avez de la peine à en parler avec lui, je peux vous proposer un rendez-vous (vous et votre mari)  à SOS-Enfants avec une de nos psychologues pour en parler avec une personne neutre et de manière confidentielle. Vous pouvez nous appeler sur notre ligne téléphonique (022.312.11.12) pendant nos permanences ou remplir une demande de contact via notre formulaire sur Internet.

Bien à vous


1 2 3 4 5 6 7 8 9  >  

Pose ta question
Toi aussi, pose ta question